Ecoutez cet article

“Nous aurions souhaité que (Bahati Lukwebo) soit le formateur”, solidarité communautaire oblige, regrette Justin Bitakwira, notable du Sud-Kivu comme l’informateur.

“Mais cela n’est pas la volonté du Président de la République. C’est aussi question de destin”, formule-t-il d’emblée.

Et ce d’autant que “la nomination d’un Premier ministre dans la configuration actuelle, ne fait plus objet des tractations. C’est au pouvoir discrétionnaire du Président de la République”, note l’ancien ministre de Joseph Kabila.

“Tant que lui-même a trouvé l’oiseau rare, Monsieur Sama Lukonde que nous félicitons, je crois que personne ne peut s’opposer. Nous ne pouvons qu’encourager”, consent-il.

Tenir compte des équilibres géopolitiques

Pour la suite, “c’est le gouvernement. Nous espérons que ça tiendra compte des équilibres géopolitiques, de la compétence, de l’expérience et de l’honnêteté en même temps politique qu’intellectuel”, lance l’ancien sociétaire du Front commun pour le Congo.

Continuer la lutte (Muhindo)

“Nous croyons qu’il est compétent et disposé à pouvoir continuer la lutte que nous avons entamé ensemble. Donc, Il a notre soutien”, déclare, sur TOP CONGO FM, Muhindo Nzangi, député national, membre d’Ensemble pour la République, parti de Moïse Katumbi, à propos de la nomination de Jean-Michel Sama Lukonde au poste de Premier ministre.

“Sama Lukonde a été membre du G7, parmi les fondateurs. Il a démissionné (de son poste de ministre des Sports en 2015, sous Joseph Kabila) lorsque tous ensemble, nous avons fait le choix de défendre les valeurs de la constitution”.

Priorité, les réformes

Par conséquent, poursuit le député katumbiste, “nous lui demandons de respecter ce que nous avons pris comme engagement devant le peuple Congolais lorsque nous avons commencé l’union sacrée, c’est-à-dire qu’il doit s’atteler sur les reformes économiques, politiques, la sécurité dans l’Est notamment à Beni et aussi le social des Congolais. C’est ce que nous attendons de ce mandat de l’Union sacrée et nous lui souhaitons un grand succès”.

Choix de Tshisekedi, choix d’Ensemble

Quant à savoir si Ensemble pour la République à qui revenait le poste de Premier ministre selon l’accord des répartitions conclu à l’union sacrée, Muhindo Nzangi commence par préciser que “c’est le choix du Chef de l’Etat et Ensemble est d’accord avec ce choix”.

Et d’ajouter : “c’est le choix du Chef de l’Etat. Et la personne qui fait consensus, c’est Sama Lukonde. C’est lui l’homme de la situation aujourd’hui”.

Top Congo Fm

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici