Ecoutez cet article

A l’Université de Kinshasa (UNIKIN), les étudiants ont accueilli avec tristesse et colère, ce vendredi 23 novembre les dépouilles de leurs camarades abattus lors de dernières manifestations ayant secoué l’établissement la semaine passée.

Dans l’enceinte de l’université, après la levée des deux corps de la morgue des cliniques universitaires, les étudiants défilent avec les deux cercueils et entonnent des chansons hostiles à la police et aux autorités.

« Tous nos deux camarades habitaient ici au home 10, nous les connaissons très bien. D’ailleurs l’un était au bloc A et l’autre au bloc C. Après notre revendication qui témoigne la démocratie, celle-ci étant une doctrine qui prône la suprématie du peuple et permet au peuple de revendiquer lorsque ça ne marche pas. Mais lorsqu’on nous avons revendiqué notre droit, on nous a tiré des balles réelles. Nous regrettons de tels comportements. Nous, en faculté de droit par exemple, on nous apprend l’Etat de droit, alors que ce que nous voyons ici, ce n’est pas l’Etat droit. Ça fait mal lorsque nous voyons de tels actes. Même dans les grands pays démocrates, ça n’a jamais commencé comme ça », a déclaré un étudiant de l’UNIKIN, dans la faculté de droit.

Après une forte tension entre familles et étudiants à la morgue, les deux dépouilles ont finalement été laissées à la charge des étudiants pour les hommages.

Lire aussiRDC : Les étudiants de l’Unikin défilent avec les corps de leurs camarades tués lors des manifestations

Japhet Toko

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici