Ecoutez cet article

Le parti politique Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) dénonce les enlèvements et les détentions arbitraires de ses 3 membres à Kinshasa qu’il qualifie des «actes de provocation» de la part du pouvoir en place.

Il s’agit de Maitre Évariste Kwete Kalala, de Jacques Ntumba enlevés respectivement le 9 mai et 2018 et 16 avril 2018, et de Paul Sokomay enlevé depuis 19 décembre 2016.

Dans son communiqué publié ce mercredi 9 avril 2018, le parti historique de l’opposition accuse de vouloir instaurer la politique de la terre brûlée.

«L’UDPS proteste contre la politique de la terre brulée que tente d’instaurer la mouvance Kabiliste, qui consiste à violer systématiquement les Droits et la Liberté garantis par la constitution et exige la libération sans conditions de ses membres», peut-on lire.

En fin novembre 2017, deux jeunes James Katshingu, membre du protocole de Félix Tshisekedi, et Christian Lumu Lukusa, porte-parole de la Ligue des Jeunes de l’UDPS, ont été arrêtés le mercredi 22 novembre 2017 sur la 7ème rue à Limete. Ils n’ont jamais été remis en liberté depuis maintenant 6 mois.

Auguy Mudiayi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici