L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) interpelle le ministre de la Justice, Thambwe Mwamba, sur la détérioration de la santé du député national Gérard Mulumba Kongolo alias Gecoco.

L’UDPS rejette la demande de contre-expertise faite par le ministère de la Santé avant l’évacuation de son secrétaire général adjoint chargé de la mobilisation, pour des soins médicaux à l’étranger.

« L’UDPS ainsi que le peuple congolais entier tiendront pour responsable Thambwe Mwamba ainsi que le régime qu’il représente si jamais malheur arrivait à Gecoco Mulumba », a déclaré Paul Tshilumbu, porte-parole de l’UDPS, dans un point de presse tenu ce mardi 12 juin 2018.

L’avocat de Gérard Mulumba, David Tshimanga avait adressé une correspondance au ministre de la Justice, le 31 mai dernier, dans laquelle il cite une attestation médicale délivrée par la Clinique Ngaliema pour que Gecoco puisse poursuivre les soins à l’étranger, et réitère, à cet effet, la demande de libération conditionnelle de son client.

Poursuivi pour offense au chef de l’État, Gérard Mulumba Kongolo a été condamné à 18 mois de prison ferme contrairement au réquisitoire du ministère public qui avait proposé 7 mois de prison. Sa défense dénonce « une main noire derrière cette affaire judiciaire » et promet de saisir la Cour suprême pour casser ce verdict. Le député est passé du PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie) au MLC (Mouvement de Libération du Congo) puis à l’UDPS.

Grace Loteur

Poster votre commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici