Ecoutez cet article

“Nous ne pouvons pas, dans une anarchie, commencer à nous dire que nous allons nous ranger comme une opposition”, tranche Ferdinand Kambere, secrétaire permanent adjoint du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), désormais contraint de se ranger, malgré lui, dans l’Opposition.

“On se préoccupe de ce poste quand on est en face des gens qui croient en la la Constitution et règlement intérieur”, estime-t-il.

“Dans une démocratie, l’Opposition est organisée. Ce à quoi on est en train d’assister, c’est du désordre, de l’anarchie”, se plaint-il.

“Notre cas est inédit tout simplement parce que nous avons nos gens, nos députés PPRD qui sont là-bas” à l’union sacrée, fait observer Ferdinand Kambere.

Appel à la résistance

Devant donc cette situation “nouvelle et jamais observée “, le secrétaire permanent adjoint du PPRD annonce que “nous allons faire la résistance comme l’article 64 de la Constitution qui demande à tout Congolais de faire échec à tout pouvoir qui s’exerce en violation de la constitution. Tout ce qui est permis pour une organisation politique comme la nôtre sera mis à profit pour barrer la route à cette dérive dictatoriale”.

Lamuka est au pouvoir

Même son de cloche du côté de Lamuka aile duo Martin Fayulu et Adolphe Muzito. On n’est pas non plus preneur, mieux on se considère encore comme du pouvoir.

“Si vous lisez bien la loi portant statut de l’Opposition, vous verrez que l’opposant est celui qui a perdu les élections démocratiquement. La question que nous vous posons : Lamuka a-t-elle perdu démocratiquement les élections dans ce pays ? La réponse est évidemment non”, analyse Prince Epenge, membre de cette plateforme politique dont continuent à se réclamer Bemba et Katumbi en dépit de leur ralliement à l’Union sacrée de la nation.

Pour lui, “le FCC est dans l’Union sacrée (ce qui n’est pas faux, s’il faut considérer son aile dissidente) et est en train de jouer sa partition dans la stratégie de tromperie mise en place par messieurs Tshisekedi et Kabila”

Nous ne serons pas victimes de ce jeu de passe-passe” prévient-il.

“Mais fondamentalement”, reprend Prince Epenge, “Lamuka est dans la résistance parce que nous ne voulons pas que notre pays, notre peuple puisse encore être victime des élections chaotiques”.

Eric Lukoki
Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici