Ecoutez cet article

La tension est vive à l’Université de Kinshasa (UNIKIN) ce samedi 17 novembre. Les étudiants en colère se sont rassemblés une nouvelle fois, cet avant-midi.

Ils ont été rejoints tôt ce matin par un groupe d’étudiants de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA).

« Ils sont encore là. Ils chantent et font des vas-et-viens. Ils sont nombreux, plusieurs dizaines», témoigne un étudiant.

Un shop de Vodacom a été saccagé et d’autres dégâts sont à redouter.

Jusque-là, la Police se tient à l’écart et est toujours positionnée à l’entrée de l’université, vers l’arrêt « intendance ».

Les étudiants manifestent contre la mort de deux des leurs camarades. Ils réclament que les blessés soient pris en charge et que le gouvernement trouve une attente avec les professeurs pour mettre fin à la grève qui dure depuis environ deux mois.

actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici