Ecoutez cet article

Les sujets qui intéressent les journaux de Kinshasa ce jour sont le feuilleton du détournement du parc de Bukanga Lonzo et la déclaration du président rwandais en rapport avec l’état décrété par le chef de l’Etat congolais dans les provinces du Nord et du de l’Ituri.

« Ce que l’on reproche à Matata Ponyo », titre LE PHARE, au sujet du feuilleton du parc de Bukanga Lonzo.

Ce journal souligne que “Le dossier de la faillite manifestement programmée du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo colle plus que jamais Augustin Matata Ponyo à la peau, Sénateur de son état et Premier ministre à l’époque des faits ».

Avec la saisine formelle du Sénat et de l’Assemblée nationale par le Parquet général Près la Cour de Cassation, il ne fait l’ombre d’aucun doute que les poursuites judiciaires sont imminentes contre le précité et ses complices, croit LE PHARE.

« Après Augustin Matata Moïse Katumbi ?, L’IGF serait –elle cette arme de disqualification massive ? ». Dans son article qui porte ce titre interrogatif, FORUM DES AS écrit : « Si l’on en croit les observateurs, cette institution serait un instrument de neutralisation utilisé subtilement au bénéfice de la consolidation du pouvoir du président de la République, candidat à sa propre succession en 2023…

Pour ce journal, « La nécessaire lutte contre l’impunité ne devait tourner ni à une espèce à la chasse aux sorcières ni à un règlement des comptes politiques ni devenir une arme de disqualification massive dans la perspective de la présidentielle de 2023 ».

Or de plus en plus, poursuit notre confrère, d’indices semblent de nature à confirmer cette thèse sus-évoquée. Tout se passe comme seuls les politiciens d’une certaine tendance ou d’une certaine carrure seraient des clients tout désigné de ce qui ressemble à une opération mains propres « version tropicale ».

Aux yeux de ces observateurs l’ancien Premier ministre risque de ne pas être le seul dans l’œil du cyclone. Moïse Katumbi pourrait faire partie aussi de ces personnalités.

« L’ancien gouverneur du Katanga a également des ambitions présidentielles. Et cela en fait fatalement un concurrent de Fatshi…qu’il faudrait disqualifier », selon FORUM DES AS.

Le PHARE titre : « Kagame soutient l’état de siège en RD Congo ».

Le président de la République et président de l’Union africaine Félix Tshisekedi et son homologue rwandais se sont entretenus hier lundi en marge du sommet sur le financement économique des économies africaines en cette période de la pandémie du coronavirus convoqué par président français, Emmanuel Macron. S’exprimant à l’issue de ce tête –à-tête au sujet de l’état de siège e vigueur depuis le 06 mai, dans les provinces de l’Ituri et du Nord –Kivu ; le président rwandais s’est réjoui de l’option levée par son voisin congolais.

Toujours à ce même sujet, dans son éditorial intitulé « Kagame joue et gagne », FORUM DES AS relève :« Suite au précédent retour sur le numéro 1 rwandais qui déclare soutenir l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. Le même pouvoir de Kigali qui avait proclamé par le passé, soutenir des opérations contre les rebelles et autres groupes armés dans l’Est congolais. La suite, tout le monde la connait ».

Et ce tabloïd à s’interroger en outre : « Faudrait-il alors dire alléluia ou amen à la suite des déclarations du président rwandais?, Quel est le rapport de force que Kinshasa a créé pour transformer Paul Kagame du problème en solution au drame qui sévit dans la partie orientale de la RDC ?

Boni Tsala
(BTT/PKF)

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici