Ecoutez cet article

L’actualité dans les colonnes des journaux parus ce lundi à Kinshasa est dominée entre autre par la rencontre Tshisekedi-sénateurs de l’Union sacrée, samedi dernier à la cité de l’Union africaine.

« Fatshi pour un processus électoral transparent », titre en manchette L’AVENIR. Evoquant le processus électoral qu’il veut crédible, Félix Tshisekedi a sollicité l’appui des sénateurs de l’Union sacrée pour faire passer les lois essentielles, rapporte le confrère.

« Dans quelques jours, vous allez avoir des décisions à prendre, il y aura des enjeux importants. Je pense à la loi sur la CENI et la loi électorale. Tout ce que je vous demande, c’est de rester unis. Peut-être aller dans le sens de ce que l’Assemblée nationale a déjà fait », a dit Félix Tshisekedi aux 85 sénateurs de l’Union sacrée qu’il a reçus samedi à la cité de l’Union africaine sous la conduite de Modeste Bahati, président du Sénat.

Dans le même registre, l’Agence congolaise de presse (ACP) rapporte que Félix Tshisekedi a félicité de vive voix les 85 sénateurs de l’Union sacrée de la Nation pour le geste opéré lors du basculement de la majorité parlementaire. « Vous ne le regretterai pas », leur a dit le Président Félix Tshisekedi qui leur a expliqué sa vision de l’Union sacrée.

« La population a besoin d’une nouvelle dynamique pour répondre à ses attentes », a-t-il martelé, avant d’insister « la paix et la sécurité restent les principales préoccupations ».

AFRICANEWS rapporte à propos de cette rencontre Félix Tshisekedi-sénateurs de l’Union sacrée de la Nation, que concernant l’état de siège, le président de la République s’est félicité de l’adhésion tous azimuts à cette mesure forte. « Nous avons la détermination et les moyens de renforcer nos forces armées », a précisé le chef de l’Etat.

Quant à la durée de cet état de siège, il a encouragé les deux chambres du parlement à voter la loi d’habilitation qui permettra la prolongation tous les 15 jours dans les deux provinces concernées.

Sous le titre : « Présidentielle : la Société civile dit non à une loi discriminatoire », FORUM DES AS rapporte que la Société civile ne veut pas d’une loi visant à exclure des présidentiables un candidat dont l’un des parents ne serait pas Congolais.

C’est l’esprit qui transparait dans la récente déclaration du Cadre de concertation nationale de la Société civile de la RDC (CCNSC-RDC), publiée dimanche à Kinshasa.

« Tout en considérant les droits de chaque Congolais de promouvoir ou proposer une loi de son choix, la notion que veut promouvoir Noël Tshiani consacre une discrimination entre les citoyens, remet en cause les acquis d’une longue lutte citoyenne congolaise pour la démocratie… », note le CCNS-RDC.

St Théodore Ngangu Ilenda
Digital Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici