Ecoutez cet article

Tous les journaux parus ce mardi dans la capitale congolaise abordent le sujet relatif à l’arrivée à leurs postes, des gouverneurs et vice-gouverneurs militaires nommés à la tête des provinces placées en état de siège.

« Les gouverneurs du Nord-Kivu et de l’Ituri à leurs postes ». LE PHARE qui ainsi annonce que les nouvelles des fronts sont bonnes. Le gouverneur du Nord –Kivu, le lieutenant général Ndima Kongba Constant, et son collègue de l’Ituri, le lieutenant général Luboya N’kashama Johnny, ainsi que leurs adjoints, à savoir, les commissionnaires Alongabony Bangadiso Benjamin (Ituri) et Ekuka Lipopo Romuald sont arrivés hier lundi 10 mai à leurs postes d’attaches respectifs, rapporte ce journal.

« Si le lieutenant général Ndima Kongba et son second sont restés au chef-lieu du Nord –Kivu, la province qu’ils sont appelés à administrer, dans le cadre de l’état de siège, leurs homologues de l’Ituri ont aussitôt repris leurs places dans l’avion pour Bunia, la destination finale de leur voyage signale ce journal».

Il a été constaté à Goma comme à Bunia, selon LE PHARE, une forte mobilisation des populations et des autorités aussi bien civiles que militaires, dans les deux aéroports, à l’arrivée de nouveaux responsables de la territoriale dans cette partie de la République ».

«Gouverneurs militaires : reconstruire la confiance de la population », titre en ce qui le concerne FORUM DES AS qui considère que l’état de siège proclamé par le président de la République dans les provinces du Nord –Kivu et de l’Ituri est désormais effectif.

Les gouverneurs et vice-gouverneurs militaires, explique-t-il, ont rejoint leurs postes d’attache hier lundi 10 mai et procédé, le même jour, à la remise et reprises avec leurs prédécesseurs. Tous deux promettent de rétablir la sécurité.

FORUM DES AS » relève : « Il faudrait que ces autorités militaires créent les conditions pour que la population collabore. Pas seulement au niveau des chefs-lieux, en l’occurrence Bunia et Goma, mais aussi et surtout dans le pays profond. Car le gros des actions ce n’est pas dans les chefs- lieux mais à l’intérieur des provinces ».

Alors que L’AVENIR titre : « Le temps est au travail ». Pendant un mois renouvelable et bénéficiaire exorbitantes, écrit-il, ces gouverneurs militaires ont l’obligation de résultat, qui consiste à imposer la paix et la sécurité dans leurs deux provinces.

Boni Tsala
(BTT/PKF)

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici