Ecoutez cet article

Alexis Thambwe Mwamba, ancien président du Sénat a réagi à la feuille d’observations lui transmise par l’Inspecteur Général des Finances sur la gestion financière au sein de cette chambre législative. Le contrôle de l’IGF Jules Alingete concerne un montant de 107 393 869 128,82 CDF (environ 54 millions USD) mis à la disposition du Sénat qui n’est pas justifié pour la période de janvier 2019 à fin 2020.

Après analyse du document, Alexis Thambwe Mwamba apporte ses précisions. Il indique avant tout que le bureau définitif du Sénat a été installé en août et non en janvier 2019.

« Le bureau définitif sortant du Sénat (le bureau Thambwe Mwamba) a pris ses fonctions le 1er août 2019 et ce, à la suite des élections du 27 juillet de la même année. À ce titre, je ne saurais vous fournir les éléments qui précèdent cette date. Ainsi, le montant total indiqué dans votre courrier correspond à 3 périodes de gestion, notamment le Bureau de la législature 2007-2019, le Bureau provisoire et enfin le bureau définitif sortant dont j’ai eu l’honneur de présider », a expliqué Thambwe Mwamba dans un courrier à l’IGF, consulté par ACTUALITÉ.CD mardi 09 février 2021.

Pour Thambwe Mwamba, le montant mis à la disposition de son bureau n’est pas celui indiqué par l’Inspecteur Général des Finances Jules Alingete.

« Pour la seule période placée sous la gestion de mon bureau, il sied de souligner que le total des sommes reçues du Trésor public au profit du Sénat s’élève, sauf erreur ou omission de mes services comptables à 105.310.423.482 FC pour la période allant du 1er août 2019 au 31 décembre 2020 », a précisé Alexis Thambwe Mwamba.

En ce qui concerne les affectations de ces fonds, Alexis Thambwe Mwamba a promis que les services techniques du Sénat mettront les pièces justificatives y relatives à la disposition de Jules Alingete.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici