Ecoutez cet article

Plusieurs sujets se disputent la manchette des journaux parus ce vendredi à Kinshasa, entre autre, le dépassement budgétaire à la présidence de la République.

FORUM DES AS se fait l’écho de la dénonciation de l’Observatoire de la dépense publique (ODEP) à propos de la gabegie financière à la présidence de la République alors que le pays n’a pas de gouvernement de plein exercice. Selon cette Ong spécialisée dans la bonne gouvernance, 29,2 millions Usd ont été dépensés entre janvier et février 2021, soit un dépassement de 133%.

Selon cette Ong, au niveau de la présidence de la République, il y a augmentation à 1.081 agents du personnel à charge du Trésor public au niveau du cabinet du Chef de l’Etat.

L’ODEP dénonce aussi la violation de la loi des Finances. « Tantôt, c’est lui ou l’Inspection générale des finances, qui donne son avis avant tout paiement. Quel est alors le rôle des contrôleurs budgétaires, s’interroge l’ODEP.

LE PHARE consacre son titre leader au procès Rossy Mukendi. « Sales temps pour major Carine Lokeso », affiche en manchette le confrère. En effet, la commissaire supérieure adjointe, Carine Lokeso, est déférée depuis hier jeudi 1er avril devant la Cour militaire de garnison de Matete pour répondre des infractions de violations des consignes et meurtre de l’activiste pro démocratie Rossy Mukendi Tshimanga.

Avec le dynamisme de l’audience, il s’est avéré que le témoin, Commissaire supérieure adjointe, Carine Lokeso avait eu à poser certains actes, mettant en doute son statut de témoin. Raison pour laquelle, les parties civiles ont sollicité du tribunal sa conversion en prévenue par le ministère public.

Sous le titre : « Qui pour remplacer Jean Maweja ? », L’AVENIR rapporte que, seul gouverneur de l’UDPS, Jean Maweja a été destitué. Ainsi, 13 des 17 députés provinciaux présents à la plénière ont voté pour son départ de la tête de la province du Kasaï-Oriental.

A ce jour, il est réputé démissionnaire. Des infos que dispose L’AVENIR renseignent que sa demande de report de la plénière de ce jeudi, pour venir présenter ses moyens de défense, a été rejetée.

L’Agence congolaise de presse (ACP), rapporte que le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, a invité les élus à réfléchir davantage sur la question de l’adhésion de la RDC à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), dans son intervention, au cours d’une séance plénière, jeudi, au Palais du peuple.

Le président Modeste Bahati a estimé que les Congolais ne doivent pas rester dans les craintes exprimées par les élus. « Sommes-nous sûrs que même en n’adhérant pas à cet accord, notre situation aura changé tant que nous n’aurons pas changé de comportement ? N’ayons pas une vision courte », a souligné le speaker de la chambre Haute du Parlement, ajoutant qu’une telle décision d’adhérer à cet accord, c’est pour le moyen et long terme.

Théodore Ngangu Ilenda

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici