Ecoutez cet article

Le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Augustin Kabuya Tshilumba, engage une lutte acharnée contre le dédoublement qui a élu domicile à la tête des fédérations du parti présidentiel.

Le numéro 2 de l’UDPS s’est assigné la mission d’installer les nouveaux membres des comités fédéraux nommés en septembre 2020 par le président a.i Jean-Marc Kabund.

Après les fédérations de Funa et Lukunga, Augustin Kabuya dit Muana Bute, a installé le comité de la fédération de Mont-Amba dimanche 21 mars, au cours d’une grande cérémonie au terrain MEFFE de la commune de Lemba.

Pour Augustin Kabuya, cette activité rentre dans le cadre de la redynamisation du parti.

« Nous nous sommes lancés un grand défi de redynamiser le parti dans l’interfédération de Kinshasa ce mois de mars 2021. Une occasion pour nous de répondre à tous les vendeurs d’illusions qui prêchent que l’UDPS a peur des élections. Comment une machine politique comme l’UDPS, avec une base très solide comme celle-ci, peut-elle avoir peur des élections? », a lancé le secrétaire général de l’UDPS.

Kabuya a assuré que l’installation de ces nouveaux comités fédéraux vise également, à assainir et mettre fin au dédoublement ayant élu domicile dans les structures du parti de l’ex-sphinx de Limete.

»Les nouveaux dirigeants vous sont désormais présentés, si quelqu’un venait après moi, pour se prévaloir d’une quelconque qualité au comité fédéral ou pour remettre en cause ce que la hiérarchie du parti a décidé, saisissez la police et ensuite faites moi rapport », a-t-il tonné.

Le secrétaire général du parti présidentiel entend installer également le comité de la fédération de Tshangu le dimanche 28 mars, peu avant de se rendre au Kongo Central à la première semaine du mois d’avril.

Kabuya calme les combattants

Très agités par la récente sortie médiatique de la ligue de jeunes d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, et voulant répondre coup sur coup, les combattants de l’UDPS Mont-Amba ont été calmés par le le chef de leur parti.

Pour Augustin Kabuya, le débat sur le pouvoir de Félix Tshisekedi est anachronique, les combattants doivent quitter la distraction.

« Dites leur que Félix Tshisekedi n’est pas devenu président de la République par sa propre volonté ni par la volonté de quelqu’un d’autre de ce monde, mais par la volonté de Dieu lui même. Mais pour eux, n’eût été la volonté du président Félix, leur chef devrait poursuivre son exil sans fouler ses pieds au Congo. Ne soyez pas distraits, n’allez pas aux médias, tournez cette page, poursuivons notre combat du changement », a martelé Augustin Kabuya.

Les militants d’Ensemble pour la République et les combattants de l’UDPS se tirent à boulets rouges au sujet du blocage de la publication du gouvernement Sama Lukonde.

Théo Démosthène Kalubi
Ouragan fm

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici