Ecoutez cet article

La presse parue ce vendredi à Kinshasa revient sur la rencontre entre le président de la République et le responsable du comité de riposte de Covid-19, mais aussi sur la conférence de presse donnée par Martin Fayulu à Kinshasa.

L’AGENCE CONGOLAISE DE PRESSE rapporte la rencontre jeudi entre le Chef de l’Etat et le Coordonnateur de la riposte contre la COVID-19. Dr Muyembe, poursuit l’agencier, a présenté un certain nombre de propositions sur l’allègement des mesures en vigueur notamment la réouverture des écoles et établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire.

Sur base de ce rapport et des données scientifiques apportées par Dr Muyembe, le Chef de l’Etat va prendre des décisions dans les jours qui suivent, indique le bulletin.

« Covid-19 : courbe descendante en RD Congo », titre LE PHARE s’appuyant également sur ces informations du secrétariat technique de la riposte. Le quotidien alerte sur le fait que l’amorce de la courbe descendante en termes des cas de contamination au coronavirus ne doit pas donner lieu à l’euphorie ayant suivi l’annonce du président de la République, fin juin 2020, de la levée de l’état d’urgence sanitaire.

Le journal insiste sur un « maximum de prudence » qui s’impose face au tableau prometteur de l’évolution des cas. Par conséquent, les gestes barrières doivent rester de stricte observance, notamment le port des masques, la distanciation physique, le lavage régulier des mains aux désinfectants, la prise des températures…

L’AVENIR affirme que tout le monde reste suspendu à la décision du président de la République. Et d’ajouter que le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Willy Bakonga, n’avait pas tort lorsqu’il a déclaré que la reprise des cours est imminente et l’annonce officielle sera faite par le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. En prélude, il a effectué une visite dans certaines écoles pour s’assurer des conditions d’accueil des élèves et préparer cette reprise.

FORUM DES AS revient sur les questions politiques et titre : « Elections 2023 : Fayulu dit non au glissement ». Où est la RDC ? C’est par cette question que Martin Fayulu a résumé son point de presse d’hier jeudi 11 février à son QG de Faden House à Kinshasa, rapporte le journal.

Dans un speech à bâtons rompus devant les journalistes, le coordonateur en exercice de Lamuka n’a pas été tendre vis-à-vis du pouvoir. Tout en dressant un bilan sombre de deux ans du Président Félix Tshisekedi, Martin Fayulu a mis en garde contre toute tentative de “glissement” des élections prévues en 2023. L’homme s’oppose donc à toute manœuvre dilatoire visant à retarder ce rendez-vous électoral, et insiste sur le respect du délai constitutionnel.

Le président de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECiDé) se dit prêt à mourir pour que ces scrutins aient lieu, renchérit le quotidien.

Au sujet des élections, CONGO NOUVEAU rapporte que « la Belgique tire déjà sur Félix Tshisekedi » rapportant les propos de la Vice-Premier ministre des Affaires étrangères qui a affirmé que « la Belgique conditionne son soutien à Félix-Antoine Tshisekedi au respect de la Constitution et à la préparation adéquate des élections prévues en 2023 ». Sans le dire ouvertement, poursuit le trihebdomadaire, la Belgique émet déjà des craintes quant à la volonté du pouvoir de Kinshasa d’organiser des élections à la date prévue.

Socrate Nsimba

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici